Sortiarius

Tout le monde connait Poudlard... L'école pour sorcier, bien peu savent qu'en plus d'être une école, elle a aussi servi de refuge au Moyen Âge...
 

Partagez | 
 

 Une maison sans chat est un aquarium sans poisson - Miwynn & Ambre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Salazar Serpentard
Directeur
Directeur
avatar


Messages : 109
Date d'inscription : 12/12/2015

Pensine
Célébrité: Alexandre Astier
Crédits:: Zazou

MessageSujet: Une maison sans chat est un aquarium sans poisson - Miwynn & Ambre   Jeu 18 Fév - 20:51



Une maison sans chat est un aquarium sans poisson


Feat Miwynn & Ambre




Poudlard... Un beau château au milieux de la lande Écossaise. Un milieux si vert... Si verdoyant où poussait fleurs sauvages et autres plantes. Poudlard était aussi bordée par une forêt peuplée de créatures magiques qu'aucun moldus ne pourraient imaginer en dehors de l'univers des livres et des histoires pour enfants. Pourtant c'était mon quotidien. C'était la vie que j'avais choisis de mener. Nous étions quatre, et nous avions choisis de construire ce château pour que plus personne ne souffre des persécutions qui nous effrayaient tous. En effet l'heure était bien sombre pour qui pratiquait la magie. Bien trop sombre... J'étais dans cette étendue herbeuse quand soudain un éclat attira mon regard. Quelque chose glissait à côté de moi. Quelque chose d'écailleux et de froid. Les sifflements qui sortaient de sa gueule emplissait le silence.

«  Sssalazar... Ssss'est l'heure du conte. »


Je baissais les yeux croisant l'éclat reptilien des yeux de Croc-en-feu. L'animal avait toujours été énigmatique. Il ne pouvait pas parler clairement... C'était trop compliqué pour cette tête de pioche de parler concrètement et d'être compréhensible. L'animal s'éloigna sans un sifflement de plus. Un courant d'air froid s'insinua dans l'ouverture de ma chemise en coton, elle était lâche. Je me sentais à l'aise dedans, par dessus, je portais un simple veston en cuir brun. Un pantalon sombre en toile. Je n'avais pas besoin de porter des vêtements respirant la richesse pour avoir l'air digne. Mon regard se perdit à l'horizon alors que l'animal était partit depuis longtemps, quelque chose bougeait dans les herbes hautes, et ce n'était pas un serpent. Ça semblait plus gros... Pas un lapin non plus. Je m'approchais du bruit avant de me stopper nez à truffe avec un animal. On aurait dit un chat mais pour tout avouer il était... D'une taille improbable. J'arquais un sourcil. Ce chat devait déboucher de la forêt... Je le regardais, le pelage noir de geai, des yeux d'un gris lumineux... On ne pouvait ignorer la musculature qu'on voyait tendue sus la fourrure de la chatte, ni même ses pattes puissantes. L'animal semblait maigre à première vue, mais restait solide. Puissant. Un chat d'une taille tout à fait... Intriguant. Était-ce ce qu'avait voulu dire Croc-en-feu tout à l'heure ? Des serpents... Nous en avions des tas. Ils étaient relativement autonomes et constituaient les yeux et les oreilles de Poudlard. Ils écoutaient en silence. Ils surveillaient aussi les alentours pour assurer protection aux élèves. Étant capable de communiquer avec eux, j'avais su leur intimer l'ordre de rester calme et de ne mordre sous aucun prétexte les gens qui peuplaient le château. Espions silencieux, ils ne me rapportaient que ce qui concernait l'inquisition. Qu'en avais-je à faire des histoires de cœurs des uns et des autres ? Je baissais les yeux vers l'animal. On sentait dans le fond de ses yeux briller une intelligence peu commune. Fléreur ? Animagi ? Je me mis accroupis pour la regarder de plus près.

« D'où viens-tu ? Les chats sont aussi menacés par l'inquisition ? »


Soudain quelque chose tilta dans ma tête. Il est vrai que depuis peu certains chats étaient écorchés vifs (surtout les chats noirs) car d'après la croyance populaire ils porteraient malheur et seraient les compagnons de sorciers. Ce qui était entièrement vrai, mais dans ce cas pourquoi ne pas s'en prendre aussi aux chouettes ? D'ailleurs je vis au loin s'envoler l'une d'elle porteuse d'une missive. Sans doute un nouveau sorcier avait-il été trouvé par la plume magique. Offrir gîte et couvert à tous ces sorciers était un challenge... Mais nous avions relevé le paris. C'était une bien noble idée... Mais est-ce que cela durerait ? L'éternelle question du « et si Poudlard était découvert ? » était omniprésente. Quelques unes de mes pensées allaient de temps en temps à ma femme et mon fils que j'avais dus laisser dans ma demeure. Ils n'avaient pas souhaités me suivre. Trop dur de se séparer d'une maison qui était dans la famille depuis des générations. Mais ça ne voulait pas dire qu'au cœur des marais, ma famille était à l’abri. Fort heureusement... J'avais pus garder un œil sur notre aînée. Cela faisait des années que j'étais marié à ma famille. Mais j'étais maintenant fiancé à ma cause, à cette école. Et il était hors de question de ne pas se battre si nous étions attaqués. Autant mourir en se battant plutôt que baisser les armes en attendant le bûcher. Je m'humectais les lèvres, avant de tendre la main à l'animal pour qu'il la sente afin de humer mon parfum. Il ne fallait jamais toucher un chat qui ne vous connaissait pas avant. Je finis par passer ma main dans la fourrure douche et chaude de l'animal.

« Je présume qu'il reste une place au chaud pour toi à l'intérieur. »




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sortiarius-beginning.forum-officiel.fr
Miwynn Chat-D'Argent
Créature magique
Créature magique
avatar


Messages : 36
Date d'inscription : 15/02/2016
Age : 24
Localisation : France

Pensine
Célébrité:
Crédits::

MessageSujet: Re: Une maison sans chat est un aquarium sans poisson - Miwynn & Ambre   Ven 19 Fév - 23:26

La forêt de conifères avait laissé place à une étendue d'herbe. L'ensemble du paysage était, aux yeux de Miwynn, un vaste danger. Aucune zone d'ombre ne pouvait lui offrir une cachette sûre, et malgré ce qu'elle avait pu glaner comme informations, elle n'était pas certaine que cette zone se trouvait être sa destination, ce fameux refuge tant espéré. Les herbes étaient suffisamment hautes pour lui chatouiller le museau, et des dizaines d'odeurs de serpents différent commençaient à lui donner envie de recracher les boules de poils de sa dernière toilette.
Ces odeurs étaient toutes récentes, et l'une d'elles surtout semblait correspondre au bruissement qui agaçait ses oreilles depuis un moment. Bruissement qui s'éloigna après avoir été ponctué des sifflements caractéristiques des reptiles, ce qui hérissa quelque peu sa fourrure. Elle qui avait déjà eu du mal a les lisser de nouveaux après sa dernière entrevue avec une bipède humaine...

Elle avançait prudemment, en direction de la silhouette noire qui évoquait ces constructions en pierres des humains. Ceux qui disposaient de nourriture en larges quantités, en tout cas. Donan appelaient ces humains des riches, mais ce mot n'avait pas de sens pour la chatte. Pas plus que le mot chateau.

Malgré ses précautions, Miwynn se perdit dans ses pensées plus ou moins rudimentaires, et fini par s'arrêter, les oreilles presque couchées de frayeur, devant le nez d'un humain. Il lui parla, lui demandant d'où elle venait, et ce qui l'amenait. C'était un bipède, et rien ne le différenciait vraiment des autres bipèdes, ceux qui avaient brulé son Donan et qui l'avaient traquée. Aussi elle ne répondit pas, se contentant de flairer son odeur, espérant ne pas reconnaitre l'une de celles qu'elle avait pris tellement de soin pour les éviter.

La main de l'homme commença à la caresser, lissant les quelques poils de fourrure qui s'étaient ébouriffés, et elle se laissa aller à ronronner quelque peu. La chaleur humaine des caresses lui avaient manqué.

Un des hiboux que Miwynn suivait depuis des semaines leur passa au-dessus de la tête. Les yeux argentés de la demoiselle féline le suivirent un instant, avant de revenir sur l'humain. Les caresses et l'absence des phéromones d'agressivité ou de peur avaient achevé de rassurer la chatte, qui se permit d'établir une communication avec le bipède qui lui faisait face.


"Est-ce d'ici que partent les hiboux qui sauvent les humains comme Donan ?"

Les yeux de Miwynn reflétèrent l'espoir d'une traque qui s'achève, et enfin d'un moment de paix. Peut-être de nourriture plus abondante que les petits mammifères qu'elle avait mangé. Mais surtout, enfin, d'un endroit pour se reposer.
Le bruit des herbes froissé ne lui fit pas tourner la tête, même si l'une de ses oreilles s'orienta instinctivement vers la direction.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Salazar Serpentard
Directeur
Directeur
avatar


Messages : 109
Date d'inscription : 12/12/2015

Pensine
Célébrité: Alexandre Astier
Crédits:: Zazou

MessageSujet: Re: Une maison sans chat est un aquarium sans poisson - Miwynn & Ambre   Lun 9 Mai - 18:23



Une maison sans chat est un aquarium sans poisson


Feat Miwynn  




L’animal semblait apprécier les caresses que je lui prodiguais, puisque son corps ondulait en même temps afin de suivre ma main, de même un vrombissement s’échappa de son poitrail. Chez un chat c’était bon signe. Les ronronnements étaient douces musiques à mes oreilles. Bien que je possède une certaine affinité avec les serpents, ces derniers n’étaient pas les bêbêtes les plus affectueuses du monde. En effet, elles étaient assez capricieuses et solitaires, bien qu’elles aiment particulièrement mon contact. Je me plongeais dans le regard argenté et pénétrant de l’animal.

"Est-ce d'ici que partent les hiboux qui sauvent les humains comme Donan ?"

La voix se fit claire dans ma tête, arquant un sourcil, je regardais l’animal magique. Ce chat avait subi quelques manipulations magiques lui ayant offert parole et intelligence. Intéressant. Donan devait être la personne qui s’occupait d’elle.

« Donan… C’est ton maître c’est ça ? »

Je m’humectais les lèvres. L’animal semblait bien amaigri, on devinait ses côtes sous sa fourrure emmêlée. La faim, le froid avait suffi à notre amie pour la rendre beaucoup moins belle que ce qu’elle devait être à la base.

« En effet, le château que tu vois là-bas est Poudlard. C’est une école, mais elle sert aussi de refuges à ceux qui fuient la cruauté des humains. T-ont-ils fait mal ? »

Fixant le jeune félin, il ne fut pas vraiment difficile de reconstruire son histoire. Son maître (le dénommé Donan) avait dû fuir ou se faire attraper par l’inquisition. C’était du vu, revu et rerevu. Nous avions des tas d’orphelins, de pauvres jeunes gens marqués à vie par ces atrocités. J’avais perdu trop d’amis pour ne pas savoir à quel point les hommes pouvaient être cruels. Je me redressais, m’étirant. La vieillerie était un mal auquel nous serions tous confrontés un jour. J’étais en plein dedans.

« Je te propose quelque chose. Le gite et le couvert dans ce grand château, en échange, j’aimerais un peu t’étudier. Qu’en penses-tu ? Tu ne manquerais de rien, et tu serais en sécurité. J’imagine que c’était ce que ton maître souhaitait. »


Relevant les yeux, je fixais l’endroit où l’herbe bruissait derrière le félin. Ma voix tonna alors comme un fouet.

« Feu-Follet… Je te déconseille de t’approcher de notre amie si tu tiens à tes écailles. »


Un sifflement me répondit. Il se plierait à ma requête, il s’éloignait déjà afin d’observer les alentours. Il y avait des tas de serpents dans les hautes herbes, ils observaient, gardaient en quelque sorte le château, chacun venaient me faire des rapports détaillés si quelque chose était à notifier. Je refusais de me rendre à ses moldus sans combattre un minimum. Mon poing se serra alors que je pensais à mon épouse ainsi qu’à mes enfants. On vivait dans une drôle d’époque, où même les moldus innocents étaient en danger. Il fallait que cette guerre cesse. Que cette crainte disparaisse. Je baissais les yeux vers la jeune chatte. Affichant un sourire doux.

« Alors demoiselle, qu’as-tu décidé ? »


Ce n’était pas tous les jours qu’on avait la chance de rencontrer une créature de cet acabit.




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sortiarius-beginning.forum-officiel.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une maison sans chat est un aquarium sans poisson - Miwynn & Ambre   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une maison sans chat est un aquarium sans poisson - Miwynn & Ambre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un homme sans ennemis est un homme sans valeurs
» L'histoire sans fin...
» [Terminée] Une maison sans chat, c'est comme un aquarium sans poisson, ça n'a aucune raison d'être
» "Il y a pas de lumière sans clarté, pas de beauté sans bonté" - Sara Ebstein
» « Il n'est point de bonheur sans liberté, ni de liberté sans courage. » - Périclès.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sortiarius  :: Poudlard :: Extérieur de Poudlard :: Le lac-
Sauter vers: